Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 20:42

Une fin de semaine chargée !Tom Boonen

 

Après avoir disputé deux manches de la Coupe de France PMU 2013, le week-end dernier, Lloyd reprend la compétition en fin de semaine, avec deux courses au programme.

Vendredi, il disputera la 56ème édition du grand prix E3, une classique flandrienne, pavée, inscrite au calendrier UCI World Tour. Cette épreuve belge a la particularité de se dérouler en partie sur le même terrain, que le Tour des Flandres. Tom Boonen, le tenant du titre et vainqueur à cinq reprises de cette épreuve, se lancera au départ des 211 kilomètres de course.

Dimanche, c’est la 75ème édition de Gent-Wevelgem (238 kilomètres), qui rassemblera aussi les meilleurs coureurs mondiaux : Tom Boonen, Mark Cavendish, Philippe Gilbert, Thor Hushovd, André Greipel, Peter Sagan… Il y aura donc aussi du très beau monde au départ de cette classique flandrienne, très convoitée et qui avait été remportée en 2012 par Tom Boonen, devant Peter Sagan et M. Breschel.

Composition de l’équipe AG2R-La Mondiale pour le grand prix E3 :  Davide Appollonio, Gediminas Bagdonas, Hugou Houle, Lloyd Mondory, Manuel Beletti, Sébastien Minard, Steve Chainel, Valentin Iglinskiy. Pour Gent-Wevelgem : même composition, mais Sébastien Minard est remplacé par Yauheni Hutarovitch.

Mais que vient donc faire Lloyd, dans cette « galère », tout juste après sa reprise ? « Bien sûr je ne viens pas pour faire un résultat, mais pour répondre présent à la demande de mon équipe. Je viens pour faire partager au groupe mon expérience du parcours que je connais bien, surtout pour en faire bénéficier les coureurs de mon équipe qui sont en bonne condition. Sur ces deux courses, mon but sera tout simplement de m’assurer de faire au moins 150 kilomètres à un rythme soutenu de course, afin de poursuivre progressivement mon retour à la compétition. Je suis bel et bien réaliste que le niveau de ces deux épreuves et le plateau de coureurs présents, ne me permet pas à ce jour d’envisager autre chose. Il me faut donc prendre mon mal en patience durant un bon mois et demi encore ! ». 

Profil Harelbeke  Profil Wevelgem


Retour en images sur la Classic Loire-Atlantique et Cholet Pays de Loire : cliquer ici

Classic Loire-Atlantique : cliquer ici

Repost 0
Published by Jean-Marie - dans actualités
commenter cet article
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 23:47

Lloyd 20 mars Vélo 101« Etre prudent, se ménager et miser sur l’avenir »

C'était le 22 novembre dernier. Un mois et demi après la découverte d'une masse anormale placée entre ses organes vitaux, Lloyd Mondory (Ag2r La Mondiale) subissait une lourde intervention chirurgicale. Après trois heures entre les mains des chirurgiens, le Charentais sortait du bloc sauvé mais avec un nouveau défi à relever : celui qui consisterait à se reconstruire physiquement et mentalement pour reprendre sa place dans les pelotons. Immobilisé une cinquantaine de jours, le coureur de 30 ans n'a repris une activité physique que le 10 janvier dernier. Sans précipitation mais avec la volonté de remettre un dossard. Ce qu'il a fait le week-end dernier en Coupe de France, bouclant ses deux épreuves de reprise. Soulagé quant à son avenir, Lloyd Mondory revient avec nous sur l'épreuve qu'il vient de traverser. Et son incroyable comeback.

Lloyd, vous avez repris la compétition le week-end dernier sur la Classic Loire-Atlantique puis Cholet-Pays de Loire, que vous avez conclues l'une et l'autre. Quel sentiment vous anime ?
Je suis fier. Je ne m'attendais pas à faire une "performance". Ce n'était pas du tout le but de mes sorties. Je voulais avoir un test grandeur nature, savoir si j'étais apte à pouvoir reprendre le départ d'une course et figurer dans le peloton, ne serait-ce qu'une moitié de course, sans contracter de douleurs dues à l'opération. C'est chose faite. J'ai réussi dès samedi sur un parcours difficile, dans une course menée à un rythme imposant et dans des conditions exécrables. J'ai été distancé à l'amorce du dernier tour mais je suis allé au bout. Je suis content de mon résultat mais je suis surtout heureux de n'avoir pas ressenti de douleur en rentrant à l'hôtel. C'est une bonne chose. Une page est en train de se tourner.

Dans quel état d'esprit étiez-vous juste avant le départ de la Classic Loire-Atlantique ?
J'étais content d'être là car je suis un compétiteur et que la compétition me manquait. Voir les courses à la télé, les premiers résultats, c'est difficile à encaisser quand on est à la maison. J'avais envie de revenir à la compétition mais je n'étais pas impatient non plus. J'ai des années derrière moi maintenant et je sais par expérience qu'il est plus prudent de prendre une semaine de repos supplémentaire plutôt que de vouloir revenir trop tôt. J'étais dans l'inconnue face au problème que j'ai eu. Je me suis présenté au départ mais il n'était pas question de faire n'importe quoi pour finir la course coûte que coûte. A la moindre douleur j'aurais mis pied à terre sans aucun souci, même si ça m'aurait attristé.

Votre carrière sportive a pris un virage quand, au début de l'automne, on vous a découvert une masse anormale derrière le sternum...
Je n'avais aucun souci de santé palpable. Mais au cours d'un examen au retour du Tour de Pékin, début octobre, on m'a décelé une anomalie au niveau du thorax, dans le médiastin. On lui donne un nom un peu général : une tumeur. C'est un mot fort qui peut désigner beaucoup de maladies. Cette tumeur était placée à un endroit très dangereux, entre le cœur, la thyroïde, les poumons et la trachée. Par manque de diagnostic sur la véritable nature de cette tumeur, on a été obligé de m'opérer

En quoi a consisté cette intervention ?
On m'a carrément scié la cage thoracique, toute la partie dure, sur une longueur de 12 à 13 centimètres. Cela a permis, au terme d'une opération de près de trois heures, d'extraire toute la masse qui était là. Tout s'est bien déroulé mais ça a été une opération lourde, très lourde, avec des manipulations importantes au niveau des organes vitaux. Il était obligatoire de retirer cette masse. Grâce à cela la maladie a été écartée.

On a du mal à vous imaginer sur un vélo et en compétition moins de quatre mois après une telle opération, comment est-ce possible ?
C'est incroyable, c'est sûr ! Le soir où je me suis réveillé dans mon lit d'hôpital, la douleur était bien présente. C'était quelque chose d'assez important et à l'œil, ce n'était pas esthétique. Pendant trois jours, j'ai souffert, c'est normal. Et à l'amorce du week-end, une fois les drains retirés, je me suis senti tout de suite mieux. J'arrivais à me lever du lit, à marcher un peu dans le couloir. Pouvoir marcher normalement dans le couloir quand on s'est fait opérer d'une telle manière, pouvoir raccompagner mes enfants à la sortie de l'hôpital, c'était hallucinant.

Avez-vous pensé alors que votre convalescence serait plus rapide ?
Il ne fallait pas se laisser griser par cela car les médicaments qu'on peut ingurgiter au cours d'une telle intervention nous font percevoir les choses différemment. Après cela, j'ai eu l'obligation de ne rien faire du tout pendant un mois et demi. Je suis resté au chaud, allongé, sans bouger. J'avais interdiction de lever la moindre chose avec mes bras pour éviter que la cage thoracique ne se rouvre. Début janvier, on m'a autorisé à reprendre un peu d'activité physique. J'ai renfilé mes tenues de vélo, progressivement, jusqu'à reprendre le départ d'une course.lloyd 20 mars 2

Vous imaginiez-vous revenir si vite dans les pelotons, deux mois seulement après la reprise d'une activité physique ?
Ça paraît tôt. Je ne pensais pas reprendre avant le mois d'avril mais avec l'équipe on s'était dit pourquoi  pas reprendre sur ce week-end de Coupe de France. Je m'étais dit que si je n'avais pas de douleur à l'entraînement, je reviendrais sans rien promettre. J'ai repris, c'est un bon point, mais il va me falloir rester prudent. Je me donne encore deux mois à rester au sein du peloton, tranquillement, refaire travailler tout le système cardiovasculaire mis à rude épreuve durant l'opération. Je vais tâcher de faire des kilomètres d'intensité au cœur du peloton. Et si tout veux bien se passer, j'espère être compétitif à partir de mai-juin.

Quelles améliorations vont intervenir à la suite de l'opération ?
Les organes qui ont été compressés par cette masse depuis cinq ou six ans ne vont pas revenir à leur place initiale du jour au lendemain parce qu'on a retiré la tumeur. Les docteurs m'ont dit qu'il faudrait environ un an pour que tout se remette correctement, que les cicatrices se referment à l'intérieur et que j'en ressente les bienfaits. On m'a dit que j'en ressentirai les bienfaits dans ma vie de tous les jours et dans ma performance sportive. Cette épreuve-là va accroître ma détermination et me rendre plus fort physiquement, estiment les chirurgiens. Ce sont des petits pourcents en plus. Si je dois récupérer des bénéfices de cette opération, je les prendrai les bras ouverts. Mais il me faut être prudent, se ménager, et miser sur l'avenir.

De cette épreuve, les médecins disent que vous tirerez des bénéfices physiques. Vous sentez-vous également plus fort mentalement ?
Plus fort, oui. Tout problème dans la vie nous enrichit d'expérience. De chaque épreuve traversée ressort quelque chose. Sur le moment, on peut concevoir cela comme de la malchance, mais en fin de compte ça finit toujours par nous resservir. Ça m'est arrivé, c'est comme ça, aujourd'hui je pense que c'est une bonne chose de l'avoir découvert, sans quoi j'aurais eu des problèmes dans l'avenir. C'est une chance. Je suis un coureur ambitieux, déterminé, qui n'a pas peur de se faire mal aux jambes. J'étais déjà fort mentalement avant, ce ne sera que positif pour le futur. Il y a encore beaucoup de choses que j'ai envie de réaliser sur un vélo. De belles choses m'attendent pour plus tard. Et c'est beau de savoir qu'on a de l'avenir devant soi à 30 ans.

Propos recueillis à Cholet, le 17 mars 2013.

Lloyd en profite au passage pour remercier Vélo 101 pour cette interview, et tout particulièrement le journaliste qui a recueilli ses propos. Photos :  © Vélo 101

Repost 0
Published by Jean-Marie
commenter cet article
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 21:14

« Ne pas griller les étapes ! »Lloyd Cholet 2

Samedi et dimanche, Lloyd a terminé les deux courses auxquelles il s’était engagé. Une belle satisfaction !  Aujourd’hui, le moral est bon, mais Lloyd reste serein pour l’avenir. Il ne faut surtout pas griller les étapes. Son objectif est d’être au top de sa forme pour le mois de mai.

A l’entame du week-end, Lloyd était vraiment dans l’incertitude sur son état de santé et sa condition physique : « J’avais hâte de voir de quoi j’étais capable et de me tester après mon opération et ma rééducation.  Terminer une course, c’était déjà bien ! Les deux, c’était énorme ! C’est donc inespéré d’avoir bouclé les deux courses. Cela d’autant plus que ça fait tout juste deux mois que je suis remonté sur un vélo. C’était le 10 janvier dernier. Samedi, je me suis présenté avec un peu plus de 4000 kilomètres au compteur, alors que d’habitude j’affiche entre 5500 et 6000 kilomètres pour être au mieux de ma forme. Inutile de vous dire que j’ai pris le départ avec pas mal d’appréhension. J’avais peu de ressentir des douleurs, suite à mon opération.  La Classic Loire-Atlantique est  une course difficile avec un parcours qui n’est pas évident. Un circuit usant de par son profil, qui présente pas mal de difficultés avec de nombreuses bosses. Ce n’était donc pas évident pour une reprise. Finalement, j’ai été surpris de tenir aussi longtemps au sein du peloton, et d’une manière très correcte. Et dans le dernier tour, j’étais toujours au contact du peloton. Je suis vraiment satisfait de la journée de samedi. Je n’ai pas ressenti de douleurs significatives, dans la nuit de samedi à dimanche ».

Lloyd Cholet Pays de Loire 2013Le dimanche, Lloyd prenait donc le départ de Cholet-Pays de Loire, avec confiance : « Mon objectif était déjà atteint la veille. Alors, je me suis dit, on verra bien aujourd’hui. Si j’ai les jambes dures, j’essaierai de faire le minimum. Mais j’ai été agréablement surpris, car j’étais beaucoup mieux que la veille. Pourtant, le profil de la course n’était pas en ma faveur de par son relief. Plus de 200 kilomètres à parcourir, soit 5 h 30 de vélo ! Toute la journée j’ai réussi à rester au contact du peloton. J’ai protégé mon coéquipier, Hutarovitch. Et dans les vingt derniers kilomètres, j’ai même participé à faire la jonction avec les hommes de tête. Au final, je suis surpris d’être à ce niveau-là, car cela faisait maintenant bientôt six mois que je ne m’étais pas retrouvé dans un peloton ».

Et aujourd’hui, comment va Lloyd ? « Je ne ressens aucune douleur après mon week-end. Mais je reste prudent. Mon capital confiance est en hausse, mais je reste modéré et très prudent encore après ce que je viens de vivre ces derniers mois. Il ne faut surtout pas s’emballer trop vite ! ».

Lloyd en profite pour adresser tous ses remerciements aux personnes qui ont fait le déplacement ce week-end pour l’encourager, ainsi que celles qui lui ont envoyé des encouragements par le biais de son site Internet.

Merci à Isabelle Duchesne pour ces deux belles photos

Repost 0
Published by Jean-Marie - dans actualités
commenter cet article
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 20:34

Un bon week-end pour LloydLloyd 17 mars


Encore du bonus aujourd’hui pour Lloyd qui s’est rassuré sur sa forme en terminant le Grand Prix Cholet Pays de Loire (206 km) à la 77ème place (sur 141) à 3’09’’ du vainqueur.

C’est Damien Gaudin qui s’impose sur cette troisième épreuve comptant pour la Coupe de France PMU 2013. Le coureur du Team Europcar confirme ainsi sa bonne forme après sa victoire dans le prologue de Paris-Nice. Damien Gaudin s’impose au sprint devant Marcel Wyss (IAM Cycling) et Rein Taaramae (Cofidis).

Réactions de Lloyd à venir

Arbre  Incident de course, un arbre est tombé sur la chaussée !

 

Repost 0
Published by Jean-Marie - dans Classements
commenter cet article
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 23:08

Coup de chapeau à Lloyd qui termine l’épreuve !

Lloyd classic Loire

C’était la première course de Lloyd aujourd’hui, qui a pris le départ de la Classic Loire-Atlantique. Lloyd s’était fixé comme objectif de terminer l’épreuve, et il y est parvenu. Un bel exploit compte-tenu des conditions météorologiques épouvantables durant  tout l’après-midi  : averses de pluie et de grêle, rafales de vent et le froid. 57 coureurs seulement  sur les 144 partants franchissent la ligne d’arrivée et Lloyd termine l’épreuve, certes peut-être à la dernière place, mais il n’a pas abandonné. A noter que lors de la course il a été victime d’ennuis mécaniques avec son dérailleur électrique qui lui a joué des tours, si bien qu’il a dû changer de vélo. Demain dimanche, Lloyd sera au départ de Cholet Pays de Loire.

Edwig Cammaerts (Cofidis) remporte en solitaire la Classic Loire-Atlantique. Le natif de Namur s’est extrait du peloton dans les deux derniers kilomètres. Il a résisté au retour du peloton, dont le sprint a été réglé par Yauheni Hutarovitch (AG2R La Mondiale) devant Laurent Pichon (FDJ).

Vainqueur classic Loire 2013Classement : 1er Edwig Cammaerts, 2ème Y. Hutarovitch à 7’’, 3ème Laurent Pichon, 4ème Omar Bertazzo (Androni Giocattoli), 5ème Justin Jules (La Pomme Marseille), 6ème Julien El Farès (Sojasun), 7ème Fabien Bacquet (Big Mat), 8ème Anthony Geslin (FDJ), 9ème Pieter Jacobs (Topsport  Vlaanderen), 10ème Mathieu Drujon (Big Mat)… 57ème Lloyd Mondory à 9’51’’.

 

 

Repost 0
Published by Jean-Marie - dans Classements
commenter cet article
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 19:37

Lloyd Mondory repart de zéro

 

Pour lire la suite, cliquer sur le lien

Repost 0
Published by Jean-Marie - dans actualités
commenter cet article
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 19:23

Lloyd-fera-son-retour-copie-1.jpgMondory fera son retour

 

Lloyd Mondory, qui a été opéré d'un kyste au niveau du thorax, va reprendre la compétition ce samedi lors de la Classic Loire-Atlantique et enchaînera par le Grand Prix de Cholet, dimanche. Le coureur de la formationAg2r La Mondiale n'est pas à 100 pour cent, mais espère beaucoup de ce weekend : 

"Je ne peux donner exactement mon état de forme", déclare-t-il auprès de la France Cycliste, "mais au niveau de la santé cela va de mieux en mieux. Je ne veux pas faire la course bien évidemment, mais juste reprendre le rythme et que cette épreuve puisse me servir de tremplin pour la suite. [...] J’espère avant tout terminer cette course, peu importe, je le répète le résultat, et si je dois mettre pied à terre, on verra bien. On refera un autre test un peu plus tard." (vu Cyclism'actu)

Repost 0
Published by Jean-Marie - dans actualités
commenter cet article
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 19:08

classis Loire Atlantique photo Andre Gomez Deux courses ce week-end

L’heure a sonné pour Lloyd, qui va reprendre la compétition ce week-end et retrouver son équipe pour de nouvelles aventures.  Au programme, deux courses dans le cadre de la 22ème coupe de France PMU 2013 : samedi 16 mars, la Classic Loire Atlantique et dimanche 17 mars, Cholet-Pays-de-Loire.



Classic Loire-Atlantique circuit2ème manche - 14ème Classic Loire-Atlantique (184,8 km) : cette épreuve est tracée au cœur du vignoble (à consommer avec modération !) avec un circuit vallonné et sélectif de 17 kilomètres à parcourir 11 fois, qui ne peut convenir qu’aux coureurs en forme. La côte de Caffino, le Mur de Saint-Fiacre et sa pente à 13% ou la côte de Brégolle située à 1.3 kilomètre de l’arrivée, constituent des passages clés de la course. Pour cette 14ème édition, neuf équipes françaises seront au départ et neuf équipes étrangères, toutes continentales pro, soit 144 coureurs au départ samedi à La Haye-Fouassière. La succession du Breton Florian Vachon, vainqueur en 2012, s’annonce très ouverte.

 

Cholet Pays de Loire 20133ème manche - 36ème Cholet-Pays de Loire (206 km) : 18 équipes professionnelles (9 françaises et 9 étrangères), là  aussi de catégorie internationale de très haut niveau sont attendues pour en découdre dimanche sur  le circuit dans les Mauges. Le parcours comporte de nombreuses petites côtes (dénivelé 2500 mètres – les dix difficultés principales constituent le « Challenge des 10 bosses ») composé d’une grande boucle de 177 kilomètres (un passage à Cholet) puis d’une boucle de 29 kilomètres au sud de Cholet avec arrivée à Cholet. L’année dernière, Arnaud Démare avait ouvert son palmarès pro français à Cholet, avec la complicité de ses équipiers : Arnaud Courteille, P. Fédrigo et M. Delage.

Cholet-Pays de Loire profil circuit

Repost 0
Published by Jean-Marie - dans actualités
commenter cet article
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 15:00

Article paru dans VELO MAGAZINE de mars 2013

 

Dans l'assiète de Lloyd Mondory 0001

Repost 0
Published by Chantal - dans actualités
commenter cet article
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 21:45

Yannick Martin et LloydRetour à la compétition, le 16 mars

 

Présent lors de la présentation officielle de la saison cycliste 2013 du VC Avranches, club où il est licencié depuis 2008, Lloyd a annoncé son retour à la compétition, pour le samedi 16 mars prochain.

 

Tu as assisté pour la première fois à la présentation du VC Avranches. Que cela représente-t-il pour toi ?

« Étant donné les problèmes que j’ai eu ces derniers mois, je tenais à être présent afin de remercier les dirigeants, coureurs et bénévoles du VCA, non seulement pour leur fidélité à mon égard, mais aussi pour tout ce qu’ils apportent dans la formation des jeunes cyclistes. 

L’école de cyclisme Avranchinaise est en effet l’une des plus belles de Basse-Normandie. Les jeunes y prennent beaucoup de plaisir à s’entraîner et aller en compétition. Je suis donc très heureux que mes deux neveux, Tom et Scott, portent cette année les couleurs du VCA. Je vais suivre de très près leurs résultats, à commencer par leur première course à Saint-Hilaire-du-Harcouët, dimanche prochain 10 mars ».

Lloyd, comment vas-tu ?

« Je vais bien, tout va en s’améliorant. J’ai passé un scanner de contrôle, il y a une dizaine de jours. Les séquelles de mon opération sont encore visibles, puisque rien n’est encore complètement cicatrisé, ni consolidé à l’intérieur de mon corps. Il me faut être patient, mais le temps travaille en ma faveur. Et même si je ne suis pas encore au top niveau d’un point de vue musculaire, je réalise de bonnes semaines d’entraînement. Cette semaine, j’ai ainsi effectué trois sorties de 180 km ».LLoyd et ses petits neveux

Quand va-t-on te revoir en compétition ?

« Très bientôt puisque mon équipe m’a inscrite au départ du Classic Loire-Atlantique samedi 16 mars, avant d’enchaîner le lendemain par Cholet-Pays-de-Loire. Mon objectif sera de terminer au moins l’une des deux courses du week-end et ainsi accumuler les kilomètres, afin de me réadapter à la vraie compétition. Et repartir avec l’équipe va me faire du bien ».

N’est-ce pas risqué de reprendre trop tôt ?

« Il est vrai que je pensais reprendre plutôt aux alentours du 1er avril. Je me sens bien, mais je suis loin d’être compétitif. Je ressens d’ailleurs encore des douleurs, quand il me faut tirer sur le guidon. Mais si cela ne tient pas, j’attendrai encore un peu avant de reprendre. Je ne veux pas brusquer les choses ».

Quelle sera la suite de ton programme ?

« Normalement, je serai présent le vendredi 29 mars à la route Adélie de Vitré, avant de prendre part la semaine suivante au Circuit de la Sarthe disputé sur quatre jours. Ensuite, je participerai à quelques courses de coupe de France jusqu’à la mi-avril : Paris-Camembert, Grand Prix de Denain et Tro-Bro-Léon à Lannilis, où se disputeront les championnats de France le dimanche 23 juin. En revanche, il me paraît trop prématuré de disputer durant cette période les classiques du Nord (Tour des Flandres, Paris-Roubaix) que j’affectionne tant, car mon but n’est pas d’abandonner ces courses après 100 kilomètres. Je me donne environ deux mois pour retrouver mon potentiel physique afin d’obtenir des résultats à partir du mois de mai ».

Propos recueillis par Yannick Martin, membre du Fan-club


Ecole-de-cyclisme-et-Lloyd-copie-1.jpg

Repost 0
Published by Chantal - dans actualités
commenter cet article

Présentation

Cliquez sur la photo pour aller à la page d'accueil                  
Lloyd Anton
       

Rechercher

fan club

journal
2008


bulletin d'adhésion

Catégories